AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  
(Scarlett Johansson) Tesså ►" Watch this madness, colorful charade... "



 

Partagez | 
 

 (Scarlett Johansson) Tesså ►" Watch this madness, colorful charade... "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
http://sweetmadness.forumactif.com/t68-tessa-just-like-fire


avatar

Just me
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 101
Age : 29 ans
Célébrité : Scarlett Johansson

Crédits : Blondie & Tumblr
Points : 575
Me, Myself and I :
Give me more

Relationship
amis:
MessageSujet: (Scarlett Johansson) Tesså ►" Watch this madness, colorful charade... "   Mer 15 Fév - 17:37



Teresiå Störm - Pierce



This will not be over quickly. You will not enjoy this.



survolez l'image
Derrière l'écran


PSEUDO ♢ Blondie.
INVENTÉ/SCÉNARIO ♢ Inventé.
AUTRES COMPTES ♢ ça arrive!.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ♢ Dans une secte .
VOTRE DERNIÈRE CONFESSION ♢ rock'n'roll baby   .
Let me introduce myself

NOM ♦️ Störm Nom de famille qu'elle a pris après avoir été adoptée ; Pierce Nom marital depuis peu PRÉNOM(S) ♦️ Teresiå surnomée Tesså ; Majken. ÂGE ♦️ 29 ans. LIEU DE NAISSANCE ♦️ Västervik en Suède. ORIGINE ET NATIONALITÉ ♦️ Suédoise et américaine de part son mariage sous réserve de validation. ÉTUDES/MÉTIER ♦️ Assistante de direction pour Mr O'Connel. ORIENTATION SEXUELLE ♦️ Bisexuelle. GROUPE ♦️ Russian Roulette ARRIVÉ À LA NOUVELLE ORLÉANS DEPUIS ♦️ 1 ans approximativement. AVATAR CHOISI ♦️ Scarlett Johansson.

Me, Myself & I

Franche elle dit toujours ce qu’elle pense qu’importe la situation et surtout la manière ! On lui reproche parfois de ne pas être diplomate pour deux sous, mais qui peut-elle ? Elle n’aime pas tourner autour du pot tout simplement parce qu’elle n’a pas de temps à perdre ! Sans compter qu’elle apprécie que les gens le soit avec elle, pas de chichi, pas de fioriture autour, il faut savoir dire les choses et surtout appeler un chat… Un chat ! ► Sarcastique le sarcasme est une arme à la potée de tous, encore faut-il savoir s’en servir et elle est passée maitre en la matière ! Elle l’allie certaines fois au cynisme pour bien appuyer ses dires. Elle s’amuse de voir que certaines personnes ne remarquent même pas ses jeux d’esprits, mais qu’importe, l’important est que c’est pour son plaisir personnel… Ou sa profonde lassitude selon la situation. ► Enjouée toujours souriante, toujours optimiste elle peut paraître comme un léger rayon de soleil avec sa bonne humeur communicative. Énergique et toujours en mouvement, elle est un très bon coach bien que quelque fois assez épuisante, on lui a déjà dit qu’elle donnait le tournis ! C’est plus fort qu’elle, elle n’arrive nullement à rester en place plus de deux secondes et demi, montre en main. ► Combative toujours à apprendre de ses erreurs, quelques fois à les refaire certes, mais elle ne reste jamais sur un échec ! Entêtée elle va au bout de ce qu’elle entreprend et rebondit toujours. Elle n’a jamais eu une vie facile et s’est toujours battue pour avoir ce qu’elle voulait ce qui rendait les choses beaucoup plus épanouissante et surtout plus intéressante. ► Hypersensible elle prend toujours les choses très à cœur, et cela dans tous les domaines. Autant dire que lui faire regarder un film à l’eau de rose est bon pour déclencher une bonne crise de larme ! Elle prend cela pour une qualité cependant, étant bien plus empathique avec les autres et ressentant différemment les choses. Elle n’est jamais indifférente face aux situations provoquant aussi quelques déconvenues surtout dans la sphère amicale, mais elle y gagne tellement plus. ► Artiste elle a son monde à elle, ce n’est pas qu’elle a la tête dans les étoiles, au contraire elle a les pieds sur terre, mais son imagination la fait voyager au-delà de ce que les autres peuvent voir. Elle adore inventer des vies aux personnes qu’elle croise, imaginant ce qu’ils sont, ce qu’ils ont pu vivre, elle pourrait écrire des scénarios pour le cinéma ! Quoique avec son léger penchant sadique… Il n’y aurait jamais de « happy end ». Passionnée de musique, celle-ci occupe une grande place dans sa vie. ► Fragile toujours là pour les autres, toujours des conseils pour aider ou remotiver les troupes, mais bien sûr cela s’applique aux autres et jamais à soi ! Elle porte le masque de la femme forte, indépendante, que certaines choses ne l’atteignent pas, alors que la vérité est tout autre. Elle déteste se sentir faible et frêle, elle préférait certaines fois être totalement insensible et avoir une haute opinion d’elle-même. Certains la voient comme transpirant d’assurance, s’assumant parfaitement, mais tout cela n’est qu’une supercherie qu’elle orchestre à merveille. ► Rebelle elle a énorme problème avec l’autorité, elle aurait une tendance certaine à remettre celle-ci toujours en cause, elle a du mal avec le fait que l’on veuille lui imposer des choses. Certes dans le monde du travail elle essaye de s’en accommoder – plus ou moins de façon réussie – mais dans la vie de tous les jours elle ne laisserait pas passer une occasion aussi belle de contre toute forme d’autorité. ► Maniaque de la propreté et de l’ordre, elle peut dire avec exactitude où était tel objet et si quelqu’un est venu emprunter quelque chose. Elle ne supporte pas le désordre et la saleté et si encore elle arrive à se contrôler chez les autres, chez elle, au moindre gramme de poussière elle fait le ménage de toute la maison ! C’est à la limite de l’obsession il est vrai, mais au moins elle peut littéralement manger par terre elle…


Code:
<div class="identite3">[color=#FF0000]∞[/color] Scarlett Johansson - [url=http://sweetmadness.forumactif.com/u3]Tesså Störm - Pierce[/url] </div>



_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no ©️ signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetmadness.forumactif.com/t68-tessa-just-like-fire


avatar

Just me
Date d'inscription : 24/11/2016
Messages : 101
Age : 29 ans
Célébrité : Scarlett Johansson

Crédits : Blondie & Tumblr
Points : 575
Me, Myself and I :
Give me more

Relationship
amis:
MessageSujet: Re: (Scarlett Johansson) Tesså ►" Watch this madness, colorful charade... "   Mer 15 Fév - 17:39



story o' my lif


See I would rather we just go a different way than play the game
Chapitre I : Once upon a time


« Est-ce que quelqu’un sait son nom ? » Le personnel médical regardait la petite tête blonde de l’enfant de quatre ans qui serrait entre ses bras une sorte de vieille chemise de nuit. Son regard n’avait pas quitté le sol depuis le début, jouant les enfants sauvages lorsqu’elle avait ouvert les yeux dans cette chambre d’hôpital, puis restant totalement statique dans un coin de la pièce. « Rien du tout ? » Le docteur Andersson poussa un soupir avant de s’approcher de l’enfant, gardant tout de même une certaine distance « Hey… Comment tu t’appelles sweety ? ». Pour toute réponse elle resserra son emprise sur son vieux chiffon. Le premier contact fut plus que laborieux, mais la pédiatre revint tous les jours, faisant un véritable monologue sur tout et n’importe quoi, arrivant parfois à décrocher un sourire à l’enfant, qu’elle-même se pressait de faire disparaître. Même si elle ne parlait pas, elle ne restait pas moins une enfant ayant une forte tendance à l’exploration et écouter aux portes, peut-être que ses parents étaient quelque part dans le bâtiment et qu’ils attendaient qu’elle les trouve ? Ou alors on les avait éloigné exprès parce qu’elle avait fait quelque chose de mal ? Ou alors il suffirait peut-être qu’elle se concentre pour se réveiller de ce rêve étrange qu’elle ne comprenait pas, dans un monde qu’elle ne connaissait pas avec des protagonistes assez sympathique avec elle, mais étranger « Teresiå » Lâcha-t’elle en continuant de colorier sa feuille blanche alors que la pédiatre était encore là, lui parlant des fêtes de noël qui approchaient…

***

Chapitre II : It's my house, come on


« Voici ta nouvelle famille ! » Encore une, encore le même schéma pour aboutir à la même conclusion, le retour à la case départ. Elle regrettait presque l’odeur aseptisée et les murs blancs de l’hôpital ! Les services sociaux s’étaient plongés sur son dossier, pas de nom de famille, du moins elle ne l’avait pas dit, pas d’avis de recherche signalant sa disparition, c’était comme si ses parents avaient tout simplement disparu de la surface du globe ! Tout ce que l’on savait d’elle c’était qu’on l’avait trouvé en état d’hypothermie et malnutrition, elle avait donc logiquement atterri en orphelinat. Elle avait été dans plusieurs familles d’accueil et vu que l’humanité n’était pas le monde de bisounours à paillette que l’on peut croire à travers l’imaginatif infantile. Elle revenait irrémédiablement à l’orphelinat et au fond ce n’était pas si mal, elle y avait une sorte de famille, ils s’étaient eux-mêmes surnommés les enfants perdus, comme ceux de Peter Pan. Au fond peu importait si la famille d’accueil convenait, il y avait toujours quelqu’un attendant à l’orphelinat, aussi elle ne faisait pas grands efforts, non elle n’en faisait aucun et finissait par fuguer lorsqu’elle en avait marre d’attendre qu’on la raccompagne. Finalement, elle finira par aider à l’orphelinat et quand elle aura l’âge légale, enchaîner les petits boulots pour engranger de l’argent et ainsi en donner une partie à l’endroit où on lui avait donné aussi. Elle avait eu plus d’affection entre ses murs que dans toutes les familles réunies qu’elle avait connues.

***

Chapitre III : Welcome to the family


Les yeux sur son passeport elle n’en revenait pas d’avoir enfin un nom de famille, elle jeta un regard reconnaissant à l’homme qui se tenait droit à côté d’elle. Lorsqu’il rencontra son regard il lui fit un léger sourire avant de reprendre son attitude stoïque. Sa rencontre avec Jakob Störm avait été totalement fortuite, une simple coïncidence, il l’avait vu au café où elle travaillait la journée, puis dans ce bar où elle enchaînait le soir. Intrigué il l’avait même suivi jusqu’à l’orphelinat auquel elle venait prêter main forte le week-end, comme bon nombre de ses amis. Loin d’être stupide, elle avait remarqué son manège et avait fait la seule chose que personne n’avait jamais osé lui faire… Lui coller la pire honte de toute sa carrière militaire ! Hurlant à qui voulait l’entendre qu’il n’était qu’un pervers pédophile, et le pire… C’est que ça l’avait fait rire ! Rire comme il ne l’avait plus fait depuis la mort de sa première femme, quelque part il voyait quelques traits de celle-ci en elle. Jakob se pencha discrètement vers Tess pour lui murmurer « Tu crois au destin ? » elle lui donna un léger coup de coude dans les côtes, se rappelant précisément qu’elle avait dit cette phrase après qu’ils aient commencé à sympathiser. Il était la seule personne avec qui elle ressentait un sentiment de sécurité et de confiance, étrange non quand on est de nature méfiante et que l’on connait cette personne que depuis quelques mois… D’où le fait qu’elle croyait au destin et qu’ils étaient destinés à se rencontrer, c’était écrit quelque part… Voilà que maintenant il l’avait adopté, la faisant entrer dans sa famille, elle avait enfin trouvé son foyer… « Teresiå Störm… »


***


Chapitre IV : So thanks for making me a fighter


Elle avait réussi à ne rien laisser paraître, à enfiler son masque d’impassibilité tout le temps nécessaire, évitant de croiser son regard, parce qu’il verrait dans ses yeux, il verrait à travers son attitude le flot d’émotion la traversant de toute part. Se levant gracieusement elle prétexta aller faire du thé pour sortir de cette pièce. Elle mit un pied dans la cuisine qu’elle s’effondra au sol, ne pouvant plus contenir le flot de larme qui se déversait enfin. « Je me battrais jusqu’au bout… » Voilà les mots qu’il avait répondu à l’oncologue venant lui annoncer qu’il avait un cancer du poumon à un stade plutôt avancé. Est-ce que toutes les personnes importantes de sa vie étaient destinées à disparaître ? Entendant des pas elle se releva, séchant ses larmes « Quelle tragique nouvelle… » Sa main se crispa sur la poignée de la théière en entendant l’horrible voix de crécelle de sa belle-mère. Elle l’exécrait au plus haut point et elle avait arrêté de s’en cacher ! Elle avait fait des efforts, mais lorsqu’elle s’était rendu compte que c’était unilatéral… Elle l’avait envoyé se faire voir ailleurs sans forme ni diplomatie. « Il va falloir qu’on soit fort ensemble, nous sommes une famille… » Un rire sans fond s’échappa de ses lèvres, madame avait décidé de faire une apparition dans la famille maintenant ? Elle n’avait pas une « party » ou autres prestations chez ses amies de la haute société plutôt ? Si elle avait su la suite, elle lui aurait fait signer cette déclaration… Lorsque l’état de son père se détériora peu à peu ce n’était pas madame qui était là, mais bien elle, et d’ailleurs son père l’appelait elle et personne d’autre.

Ce n’était pas l’autre guindée qui l’entendait la supplier d’abréger ses souffrances, lui demandant de lui rendre ce service en la regardant droit dans les yeux. Ce n’était pas elle qui rencontrait les regards emplis de pitié lorsqu’elle allait se balader avec lui, la question idiote du « Comment il va » quand elle allait chercher son traitement, et enfin elle était où lorsqu’ils lui annoncèrent qu’il n’en avait que pour quelques mois ? Si elle le regrettait ? Elle revivrait cette douleur un million de fois si elle le devait, parce que malgré toute cette négativité, il y avait cette lumière, ces moments passés avec lui qui n’appartenaient qu’à eux, ces moments où elle avait su que la famille n’était pas une question de sang… Il décéda un 24 Décembre…

***

Chapitre V : That would be the best therapy for me


« Bienvenue à la Nouvelle-Orléans… » La terre promise ! Oui elle en faisait un peu trop, mais après les longues heures d’avion, elle avait enfin pu dégourdir ses jambes ankylosées par la position inconfortable qu’elle avait dû adopter ! Inspirant profondément elle savait pourquoi elle était là… La dernière volonté de son père était que l’on enterre ses cendres au cimetière militaire de la Nouvelle-Orléans, base dans laquelle il avait vécu un très grand nombre d’années. Alors elle s’était appliquée à faire les démarches nécessaires, et bien qu’elle aurait cru rencontrer plus d’obstacles, il avait fallu du nom de son père pour qu’on accepte. Elle qui pensait traverser une épreuve seule, elle avait eu la surprise d’être épaulée par plusieurs membres de l’armée pour la mémoire de son père… Une grande famille… Elle aurait pu accepter leur proposition de rester, mais elle avait bien trop soif de curiosité à découvrir cette île qu’elle connaissait à travers les récits de son père. Dire qu’il y avait un monde entre ici et chez elle était encore bien loin de la vérité… Elle aurait dû sentir un pincement de quitter sa mère patrie, mais il n’en était rien, après tout la seule personne qui aurait pu la retenir n’était plus là. Sans compter l’acharnement de sa belle-mère à la montrer du doigt comme l’enfant ayant profité de la faiblesse d’un homme malade pour lui soutirer un héritage conséquent, lançant mêmes des procédures contre sa personne… Ah oui elle n’avait pas supporté que l’immense demeure familiale dont Tess avait hérité devienne la nouvelle demeure de l’orphelinat. Quant à l’argent, elle avait pris ce qu’il fallait pour deux voyages en avion et le reste elle l’avait redistribué dans diverses affaires que ses amis avaient. L’argent ne faisait pas le bonheur il rendait envieux et con !
Donc non elle n’en voulait pas et elle n’en avait pas besoin ! Avec son diplôme d’expert-comptable elle s’en sortirait très bien, ici ou ailleurs. « Tu verras, c’est le genre d’endroit où tu te demandes où tu as atterri et où finalement tu y reviens » les paroles de son père n’auraient pu prendre meilleur sens. Elle aurait dû ne faire qu’une simple année, et finalement… Elle était repartie mais six ans après elle refoulait ces terres...

***


Chapitre VI : Just like fire


« Oui je le veux ! » Si un jour on lui avait dit qu’elle prononcerait ses mots elle ne l’aurait jamais cru, et pourtant voilà qu’elle devenait légalement la femme de Monsieur Silas Jay Pierce. Ils s’étaient rencontrés lors d'un voyage à Paris, et c’était même lui qui lui avait dégoté un job, sans compter l’hébergement à titre gratuit les premiers temps histoire qu’elle engendre un peu d’argent avant de pouvoir s’installer, autant dire que oui elle avait une dette au fer blanc tatouée sur son âme. Et voilà que maintenant il lui rendait service encore une fois… Après avoir commencé en simple femme réceptionniste pour le compte de l'entreprise le Dahlia Noir, elle avait su montré, de façon fortuite, aux PDG qu'elle avait bien d'autres talents et le fait qu’elle se jetait à corps perdu dans son travail, l'avait aidé à devenir assistante de Monsieur O'Connel il y avait maintenant trois ans. Alors elle avait entrepris d’apprendre d’autres langues par ses propres moyens, pour se perfectionner, elle se rendait disponible qu’importe si c’était son jour de repos ou une heure tardive de la nuit, le véritable petit soldat… Mais, on lui a plus ou moins fait comprendre que le fait qu’elle soit étrangère arriverait par poser problème, dans le rapport à l’autorité locale de la Nouvelle-Orléans… Les joies des bras de fer pour les implantations d'entreprise, ou l'art de mettre des bâtons dans les roues. « Facile ! On a qu'à se marier ! » Lui avait-il soufflé atour de la deuxième bouteille de téquila. Bien sûr qu’elle avait explosé de rire, même en état d’ébriété elle la trouvait débile sa proposition… Enfin pas si débile que ça… Quelques temps après elle était arrivé chez lui avec un boulon en guise de bague… « Tu veux pas m'épouser ? » oui elle lui avait demandé ! Ainsi elle aurait cette foutue nationalité on en parlerait plus !

***


Chapitre VII : to be continued


« J’ai vu votre mari en charmante compagnie hier… » Tess releva le nez de l'agenda « Mon mari ? » Le responsable du service juridique lui faisait face, elle le regarda de façon interrogative avant qu’elle ne percute, elle était mariée depuis peu, il fallait le temps de s'y accoutumer, une chose bien difficile, après tout c’était purement fictif. Elle haussa les épaules « Ça fait parti de son travail! » Comme si elle allait lui sortir « normal on est un couple libre ! C’est du flanc ! » Toujours sauver les apparences… « On devrait sortir vous et moi un soir, disons demain… » Elle devait présentement ressembler à un poisson hors de l’eau « Euh… Non ! Je suis mariée ! ». Ce n’était pas la première fois qu’il lui lançait ce genre de réflexion, il n’avait pas de geste déplacés, mais des paroles bien lourdes de sens, sans pour autant dépasser les limites du convenable. Mais on ne pouvait en dire autant de son regard qu’il laissait bien trop traîner sur elle, enfin elle ne le prenait jamais en flagrant délit… Il valait peut-être mieux que ça reste ainsi vu son caractère… Elle afficha un magnifique sourire avant de fermer le cahier et rentrer au domicile conjugal. Lorsqu’elle arriva enfin elle lâcha un soupir de satisfaction en franchissant le seuil de l’appartement de Silas, elle enleva ses escarpins avec un plaisir non dissimulé, elle accrocha son sac avant de s’affaler sur le canapé…Enfin non, elle s’affala plus précisément sur Silas qui était sur le canapé. Comment ça elle était une emmerdeuse ? Si peu… « Tu crois que je devrais expérimenter les coucheries de bureau ? » Pour toute réponse elle se prit un coussin sur la figure et il la gratifia d’un soupir ce qui la fit partir dans un fou rire incontrôlable…



_________________
Baby can you move it 'round the rhythm so we can get with 'em just a round and give us a rock and roll round just a downtown body body coming with a super-hottie. Let's go, yes, no, hell no ©️ signature by anaëlle.
It ain't no game, just turn up
Revenir en haut Aller en bas
 
(Scarlett Johansson) Tesså ►" Watch this madness, colorful charade... "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» © Padawan
» ESG ★ Mes initiales sont plus célèbres que celles d'Yves Saint Laurent (a)
» Fenrir's Art book
» Evelyn Sara Zimmer ♠
» Thor aussi peut être une fée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Madness ::  :: La douane :: Acceptées-
Sauter vers: